Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu "En pratique" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
Accueil Nappes du RoussillonFonctionnement des Nappes

Fonctionnement des nappes

 

Les nappes plio-quaternaires constituent un système complexe. Il existe une superposition des réservoirs poreux sur une profondeur pouvant atteindre 200 m. Elles sont également en lien avec les eaux superficielles continentales, la mer et les autres ressources souterraines.

Une superposition de nappes

JPEG - 122.1 ko
schéma en trois dimensions des nappes dans la plaine du Roussillon

La plaine du Roussillon est un bassin sédimentaire dont le remplissage a été conditionné par les variations importantes du niveau marin au cours des temps géologiques et les apports de sédiments apportés par les différents fleuves du Roussillon. En conséquence, le sous – sol est constitué d’une alternance de niveaux de sables et graviers et de niveaux argileux et limoneux. On parle d’aquifère « multicouches ».

Les sables et graviers, gorgés d’eau, constituent les nappes. On distingue deux entités :

  • Situés dans des terrains plus profond et jusque 200 m de profondeur se trouvent les nappes du Pliocène (fin de l’ère géologique tertiaire).

Ces nappes ont des propriétés et des fonctionnements différents.

Les nappes en lien avec autres ressources

Le fonctionnement des nappes plio-quaternaires est intimement lié à d’autres ressources connexes. Certaines permettent de réalimenter les nappes (canaux, karst des Corbières), d’autres servent d’exutoire (fleuves, mer etc.).

La gestion des nappes doit donc être réalisée en intégrant les échanges et les influences réciproques de ces différentes ressources.