Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu "En pratique" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
Accueil Nappes du RoussillonSuivi quantitatif et qualitatif des nappes

Suivi quantitatif et qualitatif des nappes

 

Afin de suivre année après année l’évolution du niveau d’eau des nappes et la qualité des eaux souterraines de l’aquifère plio-quaternaire, des réseaux spécifiques ont été créés dès la fin des années 1960.

Le suivi piézométrique : un réseau historique

 Piézomètre d'Ortaffa dans les alluvions du Tech  - JPEG - 23.5 ko
Piézomètre d’Ortaffa dans les alluvions du Tech

Le réseau du suivi piézométrique a été créé en 1968 par les ministères en charge de l’industrie et de l’agriculture, déjà conscients des enjeux que représente la ressource en eau souterraine pour le département.

En 1982, le réseau a été repris par la DDAF et le BRGM avant que le conseil général n’en reprenne la maitrise d’ouvrage en 1998, avec toujours comme exploitant et gestionnaire le BRGM.

Depuis 2009, le réseau comporte 23 ouvrages : 18 dans le Pliocène et 5 dans le Quaternaire. 18 piézomètres sont passés sous la maitrise d’ouvrage du Syndicat Mixte et 5 appartiennent au réseau de surveillance national ONEMA/BRGM.

PDF - 2.9 Mo
Carte du réseau piezo

Ce suivi s’avère indispensable pour appréhender les évolutions piézométriques de ce réservoir d’eau souterraine. Depuis début 2012, le Syndicat Mixte a décidé de reprendre en régie la gestion de son réseau de manière à ancrer cette surveillance dans le territoire.

Les réseaux de suivi de la qualité des eaux

Plusieurs organismes disposent de points d’eau servant de station de mesures de la qualité des eaux souterraines. Ces points sont regroupés en réseau. Le Syndicat Mixte centralise les données de ces réseaux pour évaluer et suivre la qualité des eaux souterraines :

  • Réseau de suivi des chlorures (sel) :
    Les paramètres analysés sont la conductivité de l’eau et les chlorures des formations pliocènes de la bordure littoral sur près de 130 ouvrages. Ces deux paramètres permettent de suivre l’éventuelle évolution du biseau salé, risque majeur de pollution des eaux pour un aquifère côtier. Ce suivi est réalisé depuis 1982 à fréquence bisannuelle. Depuis 2009, ce suivi est réalisé sous la maitrise d’ouvrage du Syndicat Mixte.
  • Réseau composé des ouvrages d’Alimentation en Eau Potable (AEP)  :
    148 ouvrages sont dans le périmètre du SAGE. C’est l’ARS qui réalise ces analyses dans le cadre des contrôles sanitaires. La liste des paramètres analysés est très complète.
  • Les réseaux de suivi de l’Agence de l’Eau :
    Ils permettent de suivre les concentrations en nitrates et en pesticides. Il s’agit du Réseau de Contrôle et de Surveillance (R.C.S.) et du Réseau de Contrôle Opérationnel (R.C.O.), constitués de 20 ouvrages, dont 11 forages AEP.