Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu "En pratique" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Le Rendement de réseau

 

Les volumes d’eau perdus par les fuites dans le réseau d’eau potable représentent selon les secteurs entre 10% et 60% de ce qui est prélevé dans les nappes. Dans la plaine du Roussillon, on estime à 10 millions de m3 l’eau perdue dans les fuites du réseau. La réduction des fuites constitue une action prioritaire à engager pour économiser l’eau, inscrite dans la stratégie du SAGE. La loi impose des objectifs de rendement de réseau ambitieux ; le SAGE des nappes accompagne les collectivités pour atteindre ces objectifs voire au-delà dans certains cas.

Suite au grenelle de l’environnement, le décret 2012-97 du 27 janvier 2012 impose aux collectivités :

  • La fourniture d’un descriptif détaillé du réseau eau potable et assainissement,
  • Des objectifs de rendement à atteindre dépendant notamment du caractère plus ou moins rural du secteur concerné.
  • La définition et la mise en œuvre, par la collectivité d’un plan d’action pour atteindre ces objectifs

Dans son XIIIème programme l’Agence de l’Eau aide fortement les collectivités pour cela. A l’inverse, le décret précité indique que le non-respect de ces obligations est sanctionné par d’un doublement de la redevance « Agence de l’eau »

La stratégie du SAGE a identifié l’amélioration des rendements de réseaux comme un objectif prioritaire : dans les secteurs où l’analyse coût bénéfice se montrera favorable, les objectifs du SAGE pourront même être plus ambitieux que ceux du décret national.

Cependant pour atteindre cet objectif, certains préalables doivent être remplis :

  • pose systématique de compteurs afin d’affiner le calcul de rendement de réseau.
  • méthode homogène pour le calcul du rendement de réseau sur l’ensemble de la plaine du Roussillon.