Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu "En pratique" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

La douche et le bain

 

La douche et le bain constituent le premier poste de dépense d’eau dans le domicile bien avant la cuisine. Les économies dans la salle de bain peuvent donc être très significatives. Avec du matériel hydroéconome et un comportement adapté, il est possible de réaliser des économies conséquentes. Elles permettent également des économies d’énergie importantes.

1/ Je m’équipe

Les pommes de douche à débit réduit : le débit des pommes de douche classiques atteint de 15 à 25 litres à la minute. Les pommes de douche à débit réduit (5 à 10 litres/minute) fractionnent les gouttes d’eau et permettent de faire parfois plus de 50 % d’économies d’eau en maintenant le confort (voir en améliorant la sensation sur la peau).

 douchette économe - JPEG - 17.2 ko
douchette économe

L’économie est importante et l’achat du matériel est remboursé en moins d’un an. Coût d’une douchette économe : entre 15 € et 25 €.

Le régulateur de débit : Vous pouvez également mettre en place un régulateur de débit au départ de votre flexible.

 régulateur - JPEG - 5.7 ko
régulateur

L’installation à l’autre extrémité du flexible, avant la douchette, est déconseillée car le flexible serait alors soumis à une surpression.

 régulateur - JPEG - 10.9 ko
régulateur

Selon le modèle, le débit sera régulé à 8, 9, 10 ou 12 litres par minute. Mais à débit égal, le confort sera moindre qu’avec une pomme de douche à débit réduit. Nous vous recommandons donc de ne pas trop restreindre le débit avec ce type de dispositif (> 10 litres/minute). Coût d’un régulateur de débit : entre 7 € et 10 €.

Il existe également des régulateurs de débit réglables à poser au départ du flexible de douche. Ils permettent de faire des économies tout en choisissant le débit en fonction de la douchette pour choisir son niveau de confort. Le réglage se fait à l’aide d’une clé spéciale.

Le robinet thermostatique : cet appareil est doté de deux poignées, une poignée servant à régler la température de l’eau (avec une butée fixée à 38°C limitant les risques de brûlures), l’autre réglant le débit.

JPEG - 50.4 ko
robinet thermostatique

Ce produit présente l’avantage de maintenir une température constante quel que soit le débit demandé. Plus confortable, il permet également d’éviter le gaspillage d’eau lors du réglage de la température. Coût d’un robinet thermostatique : entre 40 € et 200 €.

2/ Je change mon comportement

  • Grâce à l’électricité statique générée par l’écoulement des gouttes d’eau sur le corps, une douche est plus relaxante qu’un bain. Et elle consomme beaucoup moins d’eau, sauf si vous y restez très longtemps ! Le calcul est simple : une douche sans dispositif hydroéconome débite environ 15 litres à la minute, et un bain fait en moyenne 200 litres. Un bain consomme autant d’eau qu’une douche de 13 minutes ! On arrive pratiquement à ½ heure avec une douchette économe.
  • Pour les enfants, adapter le volume du bain à leur morphologie : un bain n’est pas une piscine et quelques dizaines de litres sont largement suffisants pour des enfants.

3/ Des économies d’énergie importantes

Dans la salle de bain, une économie d’eau, c’est aussi une économie d’énergie. On considère généralement qu’il faut environ 30 kWh pour chauffer 1 mètre cube d’eau à 38 °C (le prix du kWh électrique est environ de 0,15 € TTC). Avec un chauffe-eau électrique, chaque mètre cube d’eau chaude économisé, c’est plus de 8 € d’économie (plus de 3,5 € pour l’eau et 4,5 € pour l’énergie).

 Haut de page