Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu "En pratique" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Robinetterie pour éviers et lavabos

 

Des économies d’eau peuvent être réalisées sur les robinets d’éviers et lavabos pour des coûts faibles (quelques euros), sans modifier son niveau de confort. Sur l’eau chaude, l’économie d’eau se traduit également par une économie d’énergie.

Je m’équipe

Les robinets anciens : un robinet standard débite au minimum 12 litres par minute sous une pression de 3 bars, c’est à dire bien plus qu’il n’en faut pour les usages habituels tels que la toilette, la vaisselle, etc. Les mousseurs hydroéconomes permettent de réduire ce débit de 30 à 70 % (débit de 4 et 8 litres/minute) sans perte de confort. Les fabricants de mousseurs hydroéconomes proposent différents modèles qui limitent plus ou moins le débit à 4, 6 ou 8 litres par minute à une pression comprise entre 2 et 3 bars (pression normale dans les réseaux d’eau potable). Des modèles plus évolués laissent passer un débit constant quelle que soit la pression (mousseurs hydroéconomes autorégulés).

Un mousseur simple coûte généralement entre 5 et 9 € TTC.

Bien entendu, il est inutile de mettre de tels dispositifs sur un robinet de baignoire : le volume consommé reste le même, mais elle met plus de temps à se remplir.

ATTENTION : Si votre eau chaude sanitaire est produite par une chaudière individuelle à gaz classique (sans ballon d’accumulation), vérifier le débit de déclenchement de votre chaudière pour choisir le débit de votre mousseur. Si le débit du mousseur est trop faible, vous n’aurez plus d’eau chaude…

Les robinets neufs  : tous les robinets ne se valent pas sur le marché en terme d’économies d’eau (et donc d’énergie concernant l’eau chaude) : la robinetterie du marché est généralement équipée de mousseurs qui donnent un aspect crémeux à l’eau (confort au toucher) mais ne limitent pas le débit. Si vous voulez faire des économies, choisissez bien votre robinet (mousseurs hydroéconomes). Il convient d’éviter les mélangeurs simples (robinet à deux poignées : eau chaude et eau froide). Toute modification du débit induit une variation de température de l’eau ce qui génère des pertes d’eau pendant la recherche du bon mélange. Il est préférable de privilégier les mitigeurs suivants :

  • Le mitigeur pour l’évier et les lavabos : il s’agit d’un robinet pourvu d’une seule commande permettant à la fois de régler le débit et la température de l’eau. Ce produit permet un réglage rapide de la température et de faire varier le débit de l’eau en conservant une température constante. Idéalement, le choix se portera sur un mitigeur double butée : en positon standard il délivre un débit limité (de l’ordre de 6 l / minute) et, si l’on passe le première butée un débit plus important (de l’ordre de 12 l /min) le remplissage des récipients à fort volume. Coût : entre 40 € et 150 €.
  • le mitigeur thermostatique, pour la douche et la baignoire : cet appareil est doté de deux poignées, une poignée servant à régler la température de l’eau (avec une butée fixée à 38°C limitant les risques de brûlures), l’autre réglant le débit. Ce produit présente l’avantage de maintenir une température constante quel que soit le débit demandé et de pré-régler la température. Coût : entre 50 € et 200 €.

Je change mon comportement

J’évite de laisser couler l’eau du robinet pendant que je fais la vaisselle, me brosse les dents ou me savonne les mains : pour trois minutes de brossage de dents, ce sont environ 45 litres d’eau gaspillés ;

Important : Sur un robinet, une économie d’eau, c’est généralement aussi une économie d’énergie. En effet, il faut environ 30 kWh pour chauffer 1 mètre cube d’eau à 38 °C (prix du kWh électrique de 0,15 € TTC environ).

Chaque mètre cube d’eau chaude économisé, c’est plus de 8 € d’économie (3,5 € pour l’eau et 4,5 € pour l’énergie).

 Haut de page